« Ton chat a sûrement le syndrome du Tigre, fais gaffe ! »

Si tu es là, c’est qu’on te l’a sûrement dit ou que tu l’as entendu quelque part et que ça t’inquiète.

Que ce soit ton entourage proche ou même ton vétérinaire qui t’as en plus prescrit le super diffuseur de phéromones qui en fait ne fonctionne pas du tout, leurs conseils n’arrangent rien et c’est peut-être même pire. C’est normal.

Depuis des années en France, cette croyance fait le tour de toutes les régions, personne n’y échappe, mais qu’en est-il vraiment ?

Est-ce réel ou un phénomène purement inventé ?

Il est temps de débunker un mythe de plus apparemment.

Qu’est-ce que le « syndrome du tigre » chez le chat ?

Selon certaines sources (articles, forums, réseaux sociaux en tout genre), le syndrome du tigre est une série d’attaques du chat envers ses adoptants. À la fois très soudaines et très violentes alors que d’habitude le chat est très gentil. Il a switché en un instant et peut même faire peur à ses humains dans ses moments de « crise ». Ce qui est compréhensible.

Le chat peut alors se mettre à griffer et mordre plus ou moins très fort et sur différentes parties du corps ses humains préférés. En général, surtout les mollets, pieds, avant-bras, mains ou visage.

On peut alors lire sur des groupes Facebook ou certains forums, des personnes qui affirment :  » Je connais ça Maurice, ton chat à le syndrome du tigre, le mien fait pareil et je l’ai lu sur Turlututu.com ».

Toujours selon eux, l’origine de son comportement problématique viendrait d’une mauvaise gestion de son alimentation. Une ration trop faible ou de mauvaise qualité. Cette agressivité soudaine se déclencherait à cause de la faim, par une portion non adaptée à ses besoins ou encore pas assez nutritive.

Depuis que cette expression s’est largement répendue en France, elle est encore de nos jours relayée par des professionnels mal informés et de nombreux adoptants finissent par y croire pour justifier à tout prix le comportement gênant de leurs chats.

griffure chat syndrome du tigre

Aucune étude scientifique ne confirme l’existance de ce fameux syndrome

Tu as bien lu le titre et je le répète pour te rassurer : aucune étude ne confirme l’existance du syndrome du tigre chez le chat. Zéro, nada, cacahuète.

On ne sait pas du tout d’où ça sort et rien ne vient confirmer ce concept, et c’est bien là le problème.

D’autres collègues ayant enquêté sur la chose, dans d’autres pays et auprès d’autres comportementalistes félins rapportent que seul les Français parlent de ça. En gros, ça n’existe pas ailleurs. Et je ne crois pas que les chats Français soient si différents des autres chats du monde.

chat agressif, est-ce le syndrome du tigre ?

L’impact de cette croyance sur la vie de nos chats et leurs adoptants

Malheureusement, en faisant circuler des informations erronées, ce sont les chats en premier qui en patissent.

Déjà fragilisés par un environnement bien souvent inadapté à leurs besoins, changer leur alimentation peut engendrer d’autres conséquences négatives et empirer la situation.

On se retrouve alors avec des chats obèses, ayant des problèmes de digestion qu’ils n’avaient pas avant ou avec d’autres comportements gênants en plus qui se rajoutent sur la balance et qui n’étaient pas non plus présent auparavent, etc.).

Le fait que finalement la situation empire au lieu de s’améliorer et ceux, malgré toute la bonne volonté de son humain, amène l’adoptant à s’interroger encore plus.

La situation devenant invivable, rythmée par la peur de croiser son chat, le désespoir de ne pas arriver à retrouver une belle harmonie avec lui et une solution finale inpensable au départ, vient d’être choisie : l’abandonner ou l’euthanasier.

Les différentes formes d’agression chez le chat

L’autre problème avec l’expression « syndrome du tigre », c’est qu’elle est trop généraliste et flou. Elle rassemble tous les oeufs dans le même panier, alors que les formes d’agression chez le chat sont variés et motivés par divers facteurs. Il ne faut donc pas tout mélanger. De plus, ces conduites agressives ne se résolvent pas toutes de la même façon.

Ce qui est en revanche possible, c’est que le chat puisse être irrité s’il n’a pas assez de croquettes et donc par faim et par frustration, il peut avoir des conduites agressives.

Je préfère le terme de conduites agressives, car le chat n’est pas agressif de base, c’est juste que selon ses émotions et évenements vécus, il peut réagir de manière intense et négative sur une certaine durée. Ce qui je te rassure, peut rentrer dans l’ordre.

Exit les : « C’est foutu, il n’y a plus aucunes solutions, il n’y a rien à faire ». Il y a forcément quelque chose à faire 🙂 ! Même un minimum.

C’est comme toi, tu n’es pas agressif, mais si tu es irrité par une mauvaise journée pluvieuse où rien ne va, tu pourras adopter le soir venu des comportements déplaisants pour certains qui te croiseraient.

Bien souvent les chats nous préviennent avant « d’attaquer » et on le voit en analysant les vidéos de leurs comportements. Es-tu bien certain de n’avoir rien vu ?

Exemples de signaux :

  • Feulement, grognement
  • Miaulement spécial et répétitif qui revient à chaque fois juste avant
  • Une position basse avec une queue qui remue fort
  • Des oreilles sur le côté en mode « avion » avec des pupilles dilatées
  • Un dos qui fait des vagues (Rollin Skin Syndrom)…

Après analyse, le comportement du chat s’avère plus ou moins normale lorsqu’on observe la séquence comportementale : phase de menace – phase d’attaque – phase d’arrêt et période réfractaire. Si quelque chose venait à manquer dans cette séquence, il est en effet important de s’interroger mais c’est plus rare.

Donc finalement, ces attaques ne sont pas si imprévisible que ça puisqu’on peut les prévoirs, non ?

Il faudra ensuite faire la part des choses et comprendre le contexte et les émotions du chat :

  • Est-ce qu’il est irrité à cause de ses congénères et a mal réagit lors d’une bagarre si tu t’es interposé ? (Agression redirigée)
  • Est-ce qu’il mord ou griffe lors des caresses ? (Caressé-mordeur)
  • Est-ce qu’il attrape les jambes ou les bras lorsque son humain est en mouvement ? (Prédation)
  • Est-ce qu’il se bagarre beaucoup avec ses congénères ? (d’ordre sexuelle si non castré)
  • Etc.

Donc non, ton chat n’est pas méchant, dominant ou croisé avec un tigre du bengal. Il a simplement ses propres émotions à gérer, dans un environnement qu’on lui a imposé. Et si les choses qui ne lui conviennent pas se répète sans cesse, il réagit à sa façon pour décharger et faire redescendre sa pression intérieure.

Dans d’autres cas plus rare, il est impossible d’expliquer les comportements du chat car la séquence comportementale est incomplète (chat qui ne prévient jamais, contexte étrange, morsure non relachée avec blessure très graves…)

Il sera alors vivement conseillé de mettre en place avec l’aide du vétérinaire une médication adaptée aux besoins du chat pour son bien-être afin qu’il puisse continuer à mener une vie douce et mieux gérer ses émotions. Le comportement gênant pourra alors être considérablement réduit, voire disparaitre totalement.

Pour résumer l’essentiel de cet article, il n’y a pas de syndrome du tigre. C’est une invention purement Française qui ne se base sur aucune étude.

Ton chat est normal mais anxieux en ce moment et il est important de trouver la cause pour pouvoir la régler.

Pour régler ta problématique, je te conseille vivement de contacter un vétérinaire et un comportementaliste félin compétent et à jour sur les dernières études concernant les chats qui pourront t’aider efficacement.

Ainsi, tu auras des explications sur-mesure et des solutions efficaces à tester au plus vite avec ton chat plutôt que de tourner en rond sur internet.

N’hésite pas à partager ton expérience et ressenti en commentaire sous cet article !

Besoin d’aide justement ? Découvre mon accompagnement de 2H à distance ou vient m’en parler dans le formulaire ci-dessous.