Aide et astuces si ton chat n'est pas rentré depuis 24h à la maison

Mon chat n’est pas rentré depuis 24h

Sur l’instant, il n’est pas facile d’avoir les idées claires. Il faut penser à tout pour mettre toutes les chances de son côté malgré notre inquiétude. Alors voici une aide et quelques astuces pour t’aider à chercher ton chat s’il n’est pas rentré depuis bientôt 24h. 

Guide à suivre si mon chat n’est pas rentré depuis 24h

1. Je signale sa disparition à la S.P.A. de ma région, aux refuges de ma ville et à toutes les entreprises qui touchent de près ou de loin aux animaux. Comme : les boutiques de ventes d’accessoires, les salons de toilettage, les cliniques vétérinaires, les animaleries… Je leur founi toutes les informations utiles : race, longueur du poil, couleur du pelage/yeux, son prénom, le numéro d’identification de sa puce ou de son tatouage. Ainsi que mon numéro de téléphone, la date de sa disparition et le secteur où il a été vu pour la dernière fois.

  2. J’informe mon entourage de sa disparition : amis, famille, facteur, voisins.

  • Je prépare un avis de recherche à imprimer avec une photo récente et de bonne qualité. Idéalement montrant mon chat en entier et je vais l’afficher largement autour de chez moi. Je m’assure de bien y indiquer le maximum de détails qui permettraient de l’identifier : taille, poids, couleur pelage/yeux, puce, trait physique particulier, s’il portait un collier, une médaille. Je n’oubli pas d’indiquer également sur l’avis de recherche mon numéro de téléphone, mon e-mail où l’on peut me joindre à toute heure.

  • J’édite une annonce dans les journaux, les sites de petites annonces, réseaux sociaux (« pet alerte » de mon département ou sur « chat perdu.org »).

  3. Je cherche mon chat en utilisant une technique de recherche :

  • Durant les 1ères 24H, je cherche dans les environs. Si mon chat n’a pas l’habitude de sortir à l’extérieur, son réflexe premier sera de se cacher tout près de l’endroit d’où il s’est enfui. Les chats ont tendance à se cacher sous les buissons, remises, garages, sous des escaliers, abris et sous des véhicules. Je vérifie bien dans les zones sombres et étroites, dans les trous…

  • Ensuite, j’étends mes recherches au voisinage immédiat ou aux endroits où j’ai déjà aperçu mon chat et si je connais ses cachettes.

  4. Pendant mes rondes de recherche :

  • J’emporte avec moi de la nourriture (thon, friandises, croquettes, jambon… tout ce que mon chat adore le plus au monde) pour l’attirer.

  • J’effectue mes recherches lorsque tout est calme à l’extérieur : le matin entre 4H et 6H, en début de soirée, le soir avant le coucher du soleil et vers 20H. Ces horaires correspondent aux heures également ou mon chat peut sortir de sa cachette pour chasser et se nourrir, j’aurai plus de chance de l’apercevoir.

  • Je m’assure qu’il n’a pas été enfermé par inadvertance (chez moi ou chez mes voisins).

  5. Pour l’appeler :

  • Je l’appelle par son prénom à haute voix. Mon ton doit être comme d’habitude et être enjoué.

  • Je me déplace lentement pour permettre à mon chat de se rapprocher de moi. J’attends patiemment le temps qu’il puisse faire le chemin vers moi et j’observe si je décele du mouvement quelque part autour.

  • J’appelle mon chat en me rapprochant de mon point de départ. C’est-à-dire, rendez-vous dans un lieu proche de chez moi et je commence à l’appeler uniquement lorsque je marche en direction de ma maison et non l’inverse. Si je fais l’inverse, j’induis mon chat en erreur et il risque de s’éloigner de ma maison au lieu de s’en rapprocher.

  6. Durant la nuit :

  • Je laisse dehors une boîte garnie d’une couverture imprégnée de son odeur, sa litière, sa nourriture et son eau.

  7. Je répéte mes recherches le temps qu’il faudra en faisant preuve de patience.

Bon courage dans tes recherches en espérant que tu le retrouvera vite ! Parfois les chats peuvent revenir d’eux même 7 ans après !

Amandine.