Cet automne est la saison parfaite en attendant l’hiver pour recommencer à se blottir au chaud sous un plaid, siroter une tasse de thé et passer du temps à lire ou en apprenant à comment réussir à câliner son chat sur ses genoux.

On a tous besoin de chaleur à cette période de l’année et de confort mais quelque chose cloche dans le décor semblerait-il.

Je te sens triste, voire démoralisé car ton minou d’amour se refuse à monter sur tes jambes et à y rester pour quelques câlins ?

Que faire si minou s’entête à ne pas vouloir venir ?

Je sens monter de l’agacement et de la frustration en toi ! Pas de panique !

Je vais te donner quelques conseils pour l’inciter à venir sur toi afin qu’il puisse te tenir bien chaud pour cet hiver.

Avec les restrictions chauffages, on trouve toutes les astuces possibles pour ne pas mourir de froid, n’est-ce pas ?

Sommaire

  1.  Lui apprendre son prénom avant de pouvoir câliner ton chat sur tes genoux
  2. Choisir le bon plaid : épaisseur et douceur
  3. Faire un test de consentement pour avoir son accord
  4. Créer une routine : même endroit, même heure
  5. Faire preuve de patience
  6. Accepter ton chat tel qu’il est
  7. Respecter les limites de ton chat

Conclusion

1. Lui apprendre son prénom avant de pouvoir câliner ton chat sur tes genoux

Apprendre à ton chat son prénom

Pour commencer, si tu souhaites réussir à câliner ton chat sur tes genoux, à mon sens, il est mieux ton chat comprenne que tu t’adresses à lui.

Et que grâce à ça, il obtiendra quelque chose de sympa en retour.

Les chats sont opportunistes alors mieux vaut aller dans ce sens pour plus de chance de réussite.

Muni-toi de ses friandises préférées. S’il n’en n’a pas encore, trouves-en !

Ça peut être des bâtons de crème à lécher Vitakfraft ou même les Catisfaction du Leclerc pour dépanner.

Assure-toi de les avoir prédécoupé avant, en plusieurs petits morceaux pour ne pas tout lui donner d’un coup.

Attention, ça reste des bonbons pour chat et on ne veut pas que ton chat devienne obèse en 5 jours !

La technique :

  1. Fais-lui tester les petites friandises quelques jours avant, voir s’il les adore. Sinon, essaye une autre sorte, saveur ou texture.
  2. Les jours suivants, répète son prénom, les friandises en main. Si tu vois qu’il ne réagit pas trop mais bouge ne serait-ce qu’une oreille en entendant ce mot, c’est déjà très bien : donne-lui une friandise. Répète cet exercice plusieurs fois d’affilé et sur plusieurs jours s’il le faut. Dès qu’il a une réaction, même aussi minime soit-elle, récompense cette réaction. S’il tourne la tête, te regarde, s’approche, bouge une oreille… peu importe ! C’est ça de pris pour attirer son attention et qu’il commence à faire une bonne association. Felix = bonbon.
  3. Essaye ensuite de t’éloigner un peu pour le faire venir en lui tendant la friandise dans ta main et en disant son prénom en premier. Tu peux t’éloigner de plus en plus, t’amuser à changer de pièce, etc.

Finalement, tu vas voir, c’est assez simple, ça demande juste un peu de répétition. Une fois que son prénom est bien intégré, tu peux passer à la suite.

2. Choisir le bon plaid : épaisseur et douceur

Choisir le bon plaid pour câliner son chat sur ses genoux

J’ai remarqué que selon les chats, son épaisseur et sa texture pouvait avoir un impact sur le fait qu’un chat va s’y reposer ou non.

Souvent, c’est la polaire qui l’emporte. Les plaids très doux que l’on trouve facilement dans le commerce et que l’on peut accorder simplement avec notre décoration intérieure.

À toi de voir ce qu’il préfère.

  • Je te conseille de poser un plaid test tout d’abord sur ton canapé ou sur ton lit un peu en boule, déplié quoi. Sans t’embêter à faire 36 pliages pour qu’il soit parfaitement carré ou rectangulaire, je te vois venir, ton chat s’en fou alors détend-toi !
  • Vaporise dessus 1 ou 2 pressions d’un spray aux herbes (Cataire, Valériane, Matatabi) + déposes-y plus tard quelques friandises qu’il adore.
  • Sers-toi également du plaid comme outil pour faire des parties de jeu avec ton chat. Cache le bout du plumeau et agite-le pour le motiver à l’attraper. L’idée ici étant qu’il s’approprie déjà le plaid au quotidien et que ça devienne vraiment le sien.

3. Faire un test de consentement pour avoir son accord

Demander à son chat avant de le câliner sur ses genoux : test de consentement

Une fois que ton chat est tranquillement assis ou couché sur son plaid, de façon détendue, au salon par exemple.

Regarde si tu peux le caresser grâce au test de consentement.

Avant de pouvoir câliner son chat sur ses genoux, il faut d’abord s’assurer que l’on respecte ses besoins et qu’une bonne communication soit établie entre vous deux.

Technique :

  • Approche ta main doucement de son petit nez, s’il frotte sa tête contre : c’est d’accord ! Tu peux le caresser mais ça ne veut pas dire durant 3 heures, attention aux signaux d’inconfort (queue qui s’agite, oreilles sur le côté, pupilles dilatées, rollin-skin syndrome…)
  • S’il recule, ou regarde ailleurs : c’est non. Ce n’est pas le moment, réessaye plus tard.

Dans le cas où ton chat se met à grogner, feuler ou te fuir en courant, là, il y a autre chose à travailler de plus profond.

Sa confiance en toi et ça va demander un peu plus de temps pour réaliser parfaitement tous les conseils de cet article.

C’est souvent valable pour les chats ayant un passé compliqué ou n’ayant pas été sociabilité à l’homme.

Aussi, n’hésite pas à te faire aider par un comportementaliste félin pour avoir d’autres astuces afin de tisser du lien avec ton chat.

4. Créer une routine : même endroit, même heure

Choisir le même endroit et la même heure pour être avec son chat

«  On s’était dit rendez-vous dans 10 ans, même jour, même heure, même pommes, on verra quand on aura 30 ans… ». Tu as la réf. ?

Bon on va éviter que ton chat ne rapplique que dans 10 ans. C’est bien le but de cet article tu l’a compris.

Dans cette nouvelle étape, l’objectif va être de choisir de préférence un lieu, où ton chat aime être avec toi et un moment précis de la journée.

De mon côté, je sais que :

  • Ninja préfère se reposer à côté de moi sur le lit, sur la couette : le matin à notre réveil et en journée pour faire une sieste ensemble.
  • Clochette préfère venir sur le plaid du lit pour avoir des caresses, soit le matin, soit le soir très tard. C’est un plaid que j’ai vraiment mis à plat sur tout le lit, un peu comme un couvre-lit. C’est son endroit préféré. Et j’ai accepté que pour l’instant, elle ne veuille pas venir sur moi mais c’est ok pour des caresses. C’est vraiment un énorme progrès pour elle ! Alors on s’en contente mon mari et moi. Au début, il ne pouvait même pas la toucher du tout, alors…
  • Mamie Lilou préfère les plaids en boule du canapé qui sont mis n’importe comment et venir en après-midi ou en soirée. Bref, dès que je suis sous un plaid, peu importe lequel et peu importe quand, elle guette et rapplique directement ! ça me fait toujours sourire.

Installer une routine rassurante est important pour les chats.

C’est une « safe zone » en gros pour eux.

Ils ont confiance et peuvent se détendre les patounes en l’air.

C’est à toi de trouver aussi ce qui plaît le plus à ton chat dans la journée, chacun doit trouver son rythme.

De plus, on ne peut pas faire un copier-coller de mes habitudes par exemple ou de celles de la voisine pour les tiennes.

Ça va te demander un peu d’observation.

5. Faire preuve de patience

En plus d’observer ton chat, tu vas devoir faire preuve de patience.

J’aimerai avoir une baguette magique et te dire qu’après avoir lu tout ça et testé mes conseils 2 fois, Bim, ton chat est là ! Sur tes jambes. Miracle !

Bon, on ne sait jamais, ça peut arriver et c’est tout ce dont je te souhaite.

Malheureusement, ça ne fonctionne pas vraiment comme ça.

Peut-être que tu vas être bloqué à une certaine étape mais ce n’est pas grave.

Quand ton chat sera prêt et s’il a envie, il viendra de lui-même.

Ne te décourage pas pour autant. Ça ne vaut pas le coup non plus de se faire un nœud au cerveau pour ça.

Après, n’insiste pas trop non plus, le but n’est pas de le saouler et de le gaver de tendresse.

Là, il va falloir réfléchir à tes besoins persos et ce que tu « rejette » sur ton chat comme besoin d’affection.

Parfois, quand on adopte un animal, c’est pour combler un besoin perso.

Il faut faire attention à cette limite pour qu’elle reste saine pour tout le monde.

Il est tout à fait normal aussi qu’au stade de chaton, lorsque tu as ton chat par exemple à ses 3 mois voire un peu plus âgé, qu’il soit très câlin et en grandissant qu’il prenne ses distances.

Ton chat gagne en autonomie, explore, s’approprie ton logement et s’occupe à sa façon. Il est enfin rassuré d’être chez toi et s’y sent bien.

Il faut aussi que tu sentes au fond de toi que tu veuilles vraiment établir un contact sincère avec ton chat.

Ton chat peut ressentir si tu es distant(e), si tu le repousses ou si tu n’as pas envie.

Je l’ai vraiment testé avec mes chats et dans les moments où je n’ai pas envie d’être collé, je peux t’assurer que personne n’est au rendez-vous.

Puis dans les moments où je me sens mieux, tout le monde rapplique.

Cela passe par des gestes ou des comportements de notre part qui peuvent être imperceptible pour nous mais très parlant pour eux.

Il est aussi normal d’avoir des comportements changeant selon nos humeurs et nos chats s’adaptent en fonction.

6. Accepter ton chat tel qu’il est

Si malgré tout tes bons efforts Felix ne veut pas, et bien il ne veut pas un point c’est tout.

Ne te décourage pas pour autant et garde bien cet article sous le coude.

Ce n’est peut-être que partie remise pour une autre fois ? Peut-être même d’ici quelques mois ?

Avec les chats, parfois, il ne vaut mieux pas être trop pressé ou dans l’attente de quelque chose de bien précis.

Il viendra peut-être quand tu t’y attendras le moins, qui sait.

Tant que tu apportes beaucoup d’amour à ton chat, tout est possible !

Néanmoins, certains chats n’apprécient pas vraiment le contact avec les humains et ça, malgré l’idéal relationnel humain-chat que tu as en tête, il va falloir l’accepter.

Apprendre à le connaître va jouer également.

  • Durant combien de temps ton chat aime être caressé ? 10 minutes ? 30 secondes ?
  • Quelle partie du corps préfère-t-il ?

6. Respecter les limites de ton chat pour pouvoir enfin le câliner sur tes genoux : aller à son rythme

Respecter les limites de son chat pour réussir à le câliner sur ses genoux

Non, c’est non. Comme je te le disais avant, il est important de respecter les préférences de ton chat pour ne pas le contraindre au contact.

Sinon, cela peut se retourner contre toi et tu risques de te faire mordre ou griffer.

Nos chats peuvent émettre différents signaux d’inconfort pour te montrer qu’il faut arrêter de le caresser.

En voici quelques-uns :

  • Une queue qui fouette rapidement, qui tape et fait du bruit sur le canapé par exemple, • Ses pupilles deviennent subitement dilatées,
  • Ses oreilles tournent sur le côté en mode avion,
  • Son dos peut faire du Rollin-Skin (comme des vagues) très rapidement,
  • Il peut tout simplement reculer, te repousser avec sa patte…

À toi d’observer ton chat et d’anticiper avant de te faire mordre pour que cela ne se reproduise plus.

Tout ça peut paraître un peu compliqué mais tu as le temps et tu peux faire étape par étape.

À chaque réussite, tu pourras passer à l’étape suivante.

Tu as encore tout l’automne et tout l’hiver pour t’entraîner avec ton chat.

Raconte-moi en commentaire si tu as réussis grâce à cet article :).

Besoin d’aide ? Découvre mon accompagnement par ici